Flutes traversières en bois


Histoire de la flute irlandaise

Quelques conseils pour acheter une flûte en bois…

  • Les flûtes pour débuter (petit budget) :

Compter 50 à 100 euros pour un modèle d’étude débutant en plastique ou en aluminium.

Hammy Hamilton propose de très bonnes flûtes d’étude en aluminium avec bec nylon. Le son est tout à fait correct et toutes ses flûtes sont désormais accordables !

En polymère, les flûtes de Tony Dixon (accordables) sont certainement l’un des meilleurs rapport qualité-prix dans l’entrée de gamme. A noter son modèle à tête inter-changeable qui permet de transformer la flûte traversière en low-whistle… Elles sont distribuées en France par Tradschool. Dans le même genre, l’autre valeur sure : Les flutes M&E de Michael Cronnolly.

D’une qualité supérieure, Desy Seery propose aussi un modèle en polymère tout à fait «bluffant» (comparable à des flutes en bois). Les flûtes de Louis Jourdan en polymère ont un en plus un très joli look et un son tout aussi bluffant, je les recommande vivement (350 euros).

On peut aussi utiliser des flûtes en bambou fabriquées par les excellents Chris Dawson  sous la marque RHIANNON ou Patrick Olwell, le prix est raisonnable et le son très intéressant (proche du bansouri).

  • Les flûtes en bois de bonne qualité :

Il faut compter 500 à 1500 euros pour les flûtes en bois (palissandre, mopane ou ébène de Mozambique) le prix varie selon la qualité du bois, la finition de la flûte et le nombre de clés.

Une flûte sans clé en Ré coute entre 500 et 700 euros (environ), puis il faut rajouter entre 80 et 120 euros par clé.

Les clés par ordre d’importance en irlandais : Sol dièse, Fa bécarre, Si bémol, Do bécarre, Ré dièse, double Fa bécarre, double Si bémol (rare). On peut encore ajouter les deux clés du bas (Do bécarre et Do dièse) mais celles-ci sont très (trop) chères.

Quelques très bons rapports qualité-prix  :

Solen Lesouef : pour le même prix qu’une Lehart, vous aurez une flûte avec un son plus riche, facile à jouer et une finition parfaite. Je recommande vivement ces flûtes !

Hammy Hamilton fait des flûtes (modèle pratten amélioré) au son très puissant : une valeur sûre…

Louis Jourdan, en Bretagne, fait de bonnes flutes, c’est un très bon musicien par ailleurs très sympathique et qui a des délais très courts. Louis propose aussi un service de location d’instruments (60 euros / trimestre) avec possibilité de l’acheter au bout d’un an si on le souhaite…

Carl Bell : un son très feutré, très belles flutes sans clés.

Francois Baubet : un ami français basé à Ennis. Très bonnes flûtes avec depuis peu des clés.

Dans la région Lyonnaise, l’excellent Eric Juilleret propose plusieurs modèles (Rudall et Pratten) avec une finition irréprochable et un des meilleurs rapport qualité-prix. Son dernier modèle « Juilleret » a sans aucun doute sa place dans la catégorie suivante (les Rolls Royces), sauf pour le prix ! L’énorme avantage est qu’en étant sur place, on peut prendre le temps de le rencontrer, de voir son atelier et d’affiner sa demande pour avoir un instrument personnalisé (et ça, ça n’a pas de prix…).

Pour les délais, ils varient entre 1 mois et un an, tout dépend du luthier.

  • Les flûtes « professionnelles » ou « Rolls Royces » :

Compter de 1500 Euros à 3500 Euros pour ces flûtes «pros» avec des clés en
argent, du super bois, une finition et un son irréprochables, etc…

Parmi les plus réputés sur la planète, il y a certainement :

Michael Grinter : Un australien au top mais relativement cher, comme Patrick Olwell

Thomas Aebi : Un allemand basé en suisse (un peu moins cher que Grinter pour une qualité quasiment équivalente).

Stéphane Morvan : La grande fureur du moment, certains disent qu’il est inégalable… sauf peut être par un certain Pol Jézéquel (qui fait dans un style très différent).

Eric Juilleret propose pour bien moins cher que les luthiers cités ci-dessus un instrument d’une qualité tout à fait comparable… voir le modèle « Juilleret »…

Sinon, si vous aimez l’aventure, il faut chercher une Sam Murray ou une Patrick Olwell d’occasion… ce sont de merveilleux instruments, mais c’est extrêmement rare…

Il ne faut pas oublier non plus le réputé Michel Bonamy : un concept de flûte bio au design futuriste et au son très riche et puissant, il faut réussir à localiser dans quel pays se trouve Michel actuellement, il paraîtrait qu’il a été aperçu en Bretagne dernièrement…

Enfin, les flûtes à la finition la plus « travaillée » : Chris Wilkes, excellent luthier mais victime de son succès : 8 ans d’attente, le pauvre, il paraît qu’il n’en dort plus…)

  • Les flûtes d’occasion :

Les flûtes d’occasion ne se vendent pas forcément à des prix inférieurs aux flutes neuves car elles sont rares et elles présentent l’avantage d’être disponibles de suite (on
dit aussi que le son va en s’améliorant comme pour les violons).

Il faut donc guetter sur ebay (mais attention, méfiance extrême, surtout pour les prix bas) et de manière beaucoup plus sûre sur Chiff and Fipple.

Sinon, pour plus d’adresses encore, voici la liste complète des luthiers et de leurs contacts.

2 Responses to Flutes traversières en bois

  1. Eric Hueber says:

    Je ne comprends pas trop l’ordre d’importance des clés ? Pourquoi Si b en premier ? J’aurais plutôt dit pour les tunes irlandais : Sol# Fa bécarre Sib …

    • Yann says:

      Le si bémol en premier c’est plutôt pour l’ouverture aux autres répertoires (genre breton…).
      Sinon si on veut rester dans l’irlandais, effectivement le sol dièse et fa bécarre seront plus utiles !
      Je vais donc faire cette précision dans l’article, merci pour ton commentaire…

Faire une proposition de modification ou d'ajout